4 jours à Istanbul | Jour 4 [Place Taksim, Tour Galata, Bosphore]

vendredi 16 mai 2014

Aujourd'hui il fait super beau, contrairement à hier matin. Le premier jour on est allée à Istiklal Caddesi mais on a pas marché assez pour voir la place Taksim, du coup on décide de prendre le tram pour y aller et voir à quoi elle ressemble. On achète donc 2 jetons, on prend le tram à Çemberlitaş direction Kabataş avec notre premier jeton et le funiculaire à Kabataş direction Taksim.



Station Kabataş pour prendre le funiculaire 

La place Taksim est une jolie place mais bon sans plus. C'est à voir quand même.




Place Taksim

On descend ensuite la rue : Istiklal Caddesi et on la découvre sous un autre jour (oui le premier jour on la vu le soir, c'est pas la même chose que de jour).





Même photo que le premier jour, mais de jour cette fois-ci

On s'arrête ensuite à la tour Galata pour apprécier la vue de là haut. Il doit être 11h, la file d'attente est pas énorme donc on attend pas longtemps.

L'entrée de la Tour Galata est à 19TL.

La vue d'en haut est magnifique, par contre il y a pas mal de monde et peu de place donc c'est un peu galère pour avancer et se prendre en photo.

Tour Galata

File d'attente devant la Tour Galata





Vue sur Istanbul du haut de la Tour Galata

On continue ensuite notre chemin retour à pied, on finit de descendre la rue, on traverse le pont Galata de jour cette fois-ci. Il y a un peu moins de pêcheurs que le soir.

Pont Galata

Vue sur Topkapi depuis le pont Galata

Vue sur le Bosphore depuis le pont Galata

Quelques pêcheurs sur le pont Galata

On prend le tram à Eminonü direction Beyazit, histoire de voir les magasins de jour, car quand on y était allé c'était le soir et il ne restait que des vendeurs de rue. Les magasins étaient fermés. Le quartier est beaucoup plus animé la journée : on trouve des foulards, encore des jupes, mais rien d'autres car tout le reste n'est que contrefaçons, même dans les magasins. Je voulais une paire d'escarpins noirs mat, mais impossible d'en trouver une paire sans qu'il y ai écrit Louboutin dessus, donc j'ai laissé tombé.


On retourne donc à l'hôtel ranger nos quelques achats et direction le Bosphore pour un tour en bateau.
Il est 18h, on a raté le tour en bateau avec José qui était à 17h00 du coup on cherche autre chose.

Au port, il y a des bateaux qui font la navette entre les différentes villes pour le prix d'un jeton, soit 3TL.

C'est parfait ! Il ne s'agit pas des mêmes jetons que pour le tram, mais le tarif est le même.

Jeton pour prendre le bateau

Avant de partir, j'avais imprimé le plan du réseau des bateaux d'Istanbul, au cas où. Du coup on a pu voir dans quel ville on voulait aller.

Plan du transport maritime d'Istanbul
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en grand et l'imprimer)

On prend donc une navette direction Kadikoy, histoire de mettre les pieds sur le continent asiatique. En 20 minutes on y est. La vue du bateau sur le Bosphore et sur la ville d'Istanbul est magnifique !


Station de départ de Eminonü




Dans le bateau, vue sur le Bosphore

Station d'arrivée à Kadikoy

Arrivée à Kadikoy on fait un petit tour et on s'aperçoit en fait qu'ici les prix sont encore moins cher qu'à Beyazit ! Après avoir dévalisé un magasin de bijoux tellement les prix sont donnés, j'ai trouvé ma paire d'escarpins noir mat (sans aucune marque dessus !) à 30TL, soit 10€. Malheureusement on est arrivées un peu tard et les magasins commencent à fermer.
On s'arrête manger : un menu avec un döner et une limonade faite maison c'est 3TL, 2 fois moins cher qu'à Sultanahmet.

Döner à Kadikoy


On prend ensuite le bateau de retour pour rentrer à l'hôtel. Cette fois-ci on a la vue de nuit sur le Bosphore et sur Istanbul : c'est encore plus magnifique !

  Faites bien attention aux horaires des navettes, sinon vous risquez de rester coincés à Kadikoy. Les horaires sont dispo à l'entrée du port, juste avant les bornes pour prendre la navette.


Vue du bateau sur le Bosphore, de nuit

Demain c'est le grand départ, ces quelques jours sont passés vraiment vite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire